Du plomb dans l’aile et dans la tête

Du plomb dans la tête, René Chambe en avait ! Sa prolifique correspondance en témoigne (fonds Frédéric Chambe). Y avait-il de la forfanterie, sans doute pas , mais de la détermination, indiscutablement. Il savait pourquoi il était là et refusait absolument d’être de ceux qui se tiennent en retrait. Non, toujours sur la brèche, et plus loin encore s’il le faut !

Observons le casque de Dragon (modèle 1874) qui coiffait la tête du sous-lieutenant Chambe. Plus tard, lorsqu’il sera aviateur dans « la 12 », on lui attachera ce quolibet : « Panachard » !


Lisons quelques passages des lettres qu’il écrit à son frère Joseph (il a alors 25 ans) :

« Vendredi 18 septembre 1914
[…] il y a quelques jours j’étais avec mon peloton à la prise de Fisme (Marne), tu as lu sûrement les journaux. Là je suis resté cinq heures sous un feu violent d’artillerie. Les maisons s’écroulaient tout autour de nous. […] A un moment donné un obus a éclaté sur un bec de gaz à 6 ou 7 mètres de nous au plus. Pépin a eu son képi traversé et j’ai reçu un éclat de cet obus à la cuisse. Il a déchiré ma culotte et m’a éraflé la peau sans me faire aucun mal. Leurs projectiles ne valent rien ! C’est de la frime !!  C’était tordant ! Tous nos casques ont été cabossés par des briques ou des tuiles qui tombaient des toits crevés. […] »

« Jeudi 8 octobre 1914
[…] Au moment où seul (heureusement) en avant je me suis arrêté au sommet d’une crête, la lorgnette à la main pour observer la lisière du village, une volée de balles a sifflé à mes oreilles. Ma jument a fait un bond terrible. Je l’ai cru touchée. Pour moi je n’ai rien reçu, mais je t’assure que j’ai piqué de deux pour me mettre hors de portée. J’ai eu le temps de voir quatre ou cinq allemands couchés derrière un gerbier de paille. Ce sont eux qui sournoisement m’avaient envoyé ces coups de fusil.
Une balle n’est pas passée loin. Elle a traversé mon casque de part en part à deux centimètres de ma tête. Hein, un peu plus ! C’est égal, tu sais, je suis certain de revenir de cette guerre. J’ai trop de fois failli être touché ! sans jamais l’être. »
Casque de Dragons_RCHambe au 20e Dragon
Le matin même, il annonce à son frère dans une « carte en franchise » qu’il lui écrira plus longuement le soir, déjà, il dit la couleur :

« Hier encore j’ai fait une très belle reconnaissance. J’ai une balle qui a traversé mon casque. Mon vieux celle-là n’est pas passée très loin ! Un joli souvenir à conserver dans les bibelots de famille…. ».

C’est bien d’y avoir pensé ! Le casque est toujours là, avec son trou et ses cabosses.

Cet épisode lui valut une citation, en plus d’une autre concernant une reconnaissance le 1er de ce même mois :

« 10e Division de Cavalerie
10e Brigade de Dragons
20e Dragons
Citation à l’ordre du régiment. 20 octobre 1914
Ordre
Le Colonel Gaillard Bournazel, commandant la 20e Régiment de Dragons, cite à l’ordre du Régiment : le sous-Lieutenant Chambe,
1° Le 1er octobre, envoyé en reconnaissance sur Saint-Léger, occupé par l’ennemi, est arrivé à force d’habileté et de courage, à donner les renseignements les plus précis sur les positions des Allemands ; renseignements très bien rédigés, qui ont permis à l’artillerie de faire un tir efficace.
2° Le 7 octobre, envoyé en reconnaissance sur Einvillers, a approché sous un feu violent d’infanterie la ligne ennemie et a envoyé de nombreux renseignements qui ont été d’un précieux recours pour le Commandement. A eu la bombe de son casque traversée par une balle.
Simencourt, le 12 octobre 1914
Le chef de corps
Signé : Bournazel »

Du plomb dans l’aile, mais pas dans la sienne ! La relation de son premier combat aérien se lit dans Au temps des carabines (Flammarion, 1955) ou encore dans l’une des « Plus belles histoires de l’oncle Paul ». Plaque Albatros C_2 avril 1915L’Albatros de type C abattu le 2 avril 1915 avec Pelletier-Doisy (pilote) brûla peu après l’atterrissage, cependant, les victorieux aviateurs purent conserver quelques trophées intacts. René Chambe récupéra notamment cette plaque d’identification de l’avion.

___

La vie, l’œuvre et les archives du général d’aviation et écrivain René Chambe (1889 – 1983).

https://generalrenechambe.com

 

Publicités